Le changement climatique

Le changement climatique

Changement climatique, effet de serre…Découvrez ces phénomènes, leurs origines et leurs conséquences.

effet de serre

un phénomène naturel… amplifié par l'homme

Le phénomène d'effet de serre est connu depuis presque deux siècles : une couche de gaz dits « à effet de serre » (GES) conserve la chaleur issue du rayonnement solaire à la surface de la Terre. Effet de serre - source RACCe phénomène est naturel et permet de maintenir la planète à une température moyenne de 15°C. Plus la concentration de GES augmente dans l'atmosphère et plus la chaleur est retenue, augmentant ainsi la température moyenne du globe et modifiant un certain nombre de phénomènes climatiques (courants marins, vent, précipitations…).

Effet de serre - Source RAC-France

Gaz à Effets de Serre

qui sont-ils et d'où viennent-ils ?

Gaz
Formule
Pouvoir de Réchauffement Global
Origine
Dioxyde de carbone
CO2
1
Combustion d'énergie fossile et déforestation
Vapeur d'eau
H2O
0 Naturelle
Méthane CH4
25 Fermentation digestive du bétail, fermentation dans les zones humides ou les décharges et production de pétrole ou de gaz
Protoxyde d'azote
N2O
298
Synthèses chimiques industrielles et volatilisation des engrais azotés
Gaz fluorés
type HFC
100 à 100 000
Fuites des appareils de refroidissement ou de climatisation

Ces gaz peuvent provenir de phénomènes ou activités naturels et/ou humains.

Ils sont caractérisés par leur pouvoir de réchauffement global (PRG), c'est-à-dire leur capacité à retenir la chaleur sur terre. Le CO2, le gaz sans doute le plus connu a servi de référence pour évaluer les autres (beaucoup plus puissants).

C'est ainsi que pour mesurer les effets d'un objet ou d'une pratique sur le changement climatique, on ramène toutes les émissions à des équivalents CO2 : kilogramme éqCO2 ou tonnes éqCO2.

Quels changements ?

évolution des températures annuelles à Nantes-Source : Mémoire ESA, Neethling, 2008Les causes et les impacts du changement climatique sont variés. Les 2500 scientifiques du GIEC (Groupe International d'Experts pour le Climat) ont cherché à modéliser l'évolution du climat, à partir des émissions de GES naturelles et humaines. Ces exercices, certes imprécis, montrent tous des changements radicaux.

En France, la température moyenne augmenterait de 3 à 4°C d'ici 2100, accompagnée d'une augmentation de la fréquence des phénomènes climatiques extrêmes (orages, inondations, tempêtes, canicules…) et d'une amplification de la variabilité des précipitations (plus importantes au printemps et encore plus rares en été).

Ressource en eau

  • D'ores et déjà, on constate en France une tendance à l'affaiblissement des débits moyens l'été et cela devrait s'amplifier.
  • Les risques de crues et de sécheresses seraient de plus en plus importants.

Activités agricoles et forestières

  • Depuis 50 ans, la floraison des fruitiers et les dates des vendanges ont avancé d'environ 3 semaines.
  • Un déplacement des types de production et des espèces cultivées vers le nord est à anticiper, posant problème pour les produits de terroir ou les AOC.
  • Certains ravageurs (animaux qui endommagent les cultures) progressent et changent d'aires d'influence.
  • L'augmentation des températures devrait dans un premier temps renforcer la production agricole et forestière française. Mais des températures trop élevées (supérieures à 30-35° comme lors de la canicule de 2003) risquent d'annuler cet effet.

Santé

  • Un des premiers risques lié au changement climatique est l'effet d'une chaleur trop importante sur les organismes, alors même que la population est de plus en plus vieillissante. Cela peut avoir un effet bénéfique en hiver, mais des vagues de chaleur importantes en été ne sont pas souhaitable du point de vue de la santé.
  • Les pollens (type et importance) sont directement liés à la météo et au climat et les allergies qui en découlent représentent un risque sanitaire majeur et croissant.

Biodiversité

  • L'évolution du climat est beaucoup plus rapide que l'évolution naturelle des organismes vivants, et aggrave l'appauvrissement de la biodiversité.


Les modifications ne seront pas les mêmes partout sur le globe : certains pays et certaines régions sont plus vulnérable que d'autres, mais nos actes ici impactent aussi leur environnement là-bas !

Météo et climat

La météo désigne le temps qu'il fait "tout de suite", ou dans quelque jours, et dans un point donné. Elle se définit par des valeurs instantanées et locales de température, de précipitation, de pression, de couverture nuageuse, etc.

Le climat, désigne quant à lui des valeurs moyennes sur des dizaines d'années, et sur des zones géographiques importantes : continent, régions, etc. Un climat n'est pas dit tempéré parce qu'il a fait une température donnée en un lieu donné le 3 janvier, mais parce que les températures sont "en moyenne" comme ceci l'hiver, et "en moyenne" comme cela l'été, et qu'il pleut "en moyenne" tant dans l'année, etc.

Source : www.manicore.com


En savoir +

­­­­À télécharg­er :­

­Rapports du GIEC (2007) sur le changement climatique : GIEC synth 4­ rapport et résumé rapport GIEC

Comprendre le changement climatique selon le RAC

Sécheresse et pluies, comprendre leur évolution

Stratégie française d'adaptation au changement climatique : Résumé-Dossier Presse PNACC et ONERC-PNACC-complet

Plus pédagogique, le livret découverte par le défi pour la terre

À visionner :

6 milliards d'Autres - Témoins du climat par ADEME
Film de Yann Arthus-Bertrand

Haut de page
Création site Internet collectivités